"social marketing made friendly" LoGograph
Bigger Than Jesus Fist

« Je serai votre Jésus pour la soirée, votre hôte… J'espère que vous apprécierez le service. »


Même les catholiques pratiquants l'admettront : la messe, ça peut être ennuyant. Mais quand le prêtre qui l'officie se nomme Rick Miller et qu'il troque la sacristie pour la scène, le calice pour la caméra et les paraboles pour les marionnettes, même les athées les plus endurcis se convertissent. Hybride du one-man-show, de la pièce à sketches et du spectacle multimédia, Bigger Than Jesus se sert d'effets spéciaux et de projections vidéo pour changer constamment de focus, nous transportant ainsi ailleurs, très loin, jusqu'au fond du désert israélien. Encensé partout oû il est passé, Bigger Than Jesus a notamment remporté le très convoité Dora Award de la meilleure production canadienne.

Mettant à profit ses talents de comédien, d'imitateur et de chanteur, Miller mène cette pièce-messe d'une main de maître, faisant d'un même souffle rire et réfléchir, découvrir et admirer. Un hôte de l'air nommé Jésus communique avec des croyants par l'intermédiaire d'une caméra numérique, un preacher troque un crucifix pour un miroir, Homer Simpson figure à la table des apôtres… Tout cela est bien sacrilège! Loin de se moquer du christianisme, pourtant, Rick Miller et Daniel Brooks ont bâti une pièce oû la légèreté de ton n'a d'égal que le sérieux de la réflexion. Joueurs et malicieux, ils suivent religieusement (c'est le cas de le dire!) l'ordre de la messe catholique, passant tout le credo au crible de leur humour frondeur mais jamais irrévérencieux. Ainsi dépouillée de son caractère sacré et intouchable, l'histoire du Christ nous apparaît dans ce qu'elle a de touchant et de véritablement universel

Issu d'une famille catholique très pratiquante, Rick Miller a approché le metteur en scène Daniel Brooks en 2002. Il lui a alors confié que, douze ans après avoir mis les pieds dans une église, il connaissait encore par coeur la liturgie chrétienne. Miller avait-il simplement une mémoire d'éléphant ou cette liturgie gardait-elle, d'une manière ou d'une autre, trop de pertinence pour qu'il l'oublie? Penchant pour la deuxième explication, les deux hommes de théâtre ont tenté de mettre en lumière ce qui donne toute sa force à l'histoire du Christ. Une tâche qui choquerait certainement notre athéisme convaincu, si elle n'était accomplie avec tant d'humour. Au bout du compte, concluent Miller et Brooks, Jésus n'était peut-être pas vraiment le fils de Dieu, mais ça ne veut pas dire qu'il n'avait rien à nous apprendre. Comment expliquer, sinon, son extraordinaire renommée? Après tout, deux mille ans après sa mort, c'est à lui que John Lennon a comparé les Beatles (« we are bigger than Jesus », a-t-il affirmé), sachant bien qu'il s'agissait d'un sommet inégalé…



WYRD Productions et Necessary Angel Theatre Company
présentent
Bigger than Jesus


Conception et texte Rick Miller et Daniel Brooks
Avec Rick Miller
Mise en scène Daniel Brooks
Éclairage Beth Kates
Vidéo et sonorisation Ben Chaisson
Scénographie Beth Kates et Ben Chaisson